Des Romans et des Femmes

Parce qu’aujourd’hui est un jour consacré à la gente féminine, j’ai eu envie de partager avec vous certaines de mes rencontres les plus marquantes avec ce personnage aussi complexe que fascinant qu’est l’héroïne de roman.
Bien sûr, le choix n’était pas facile à faire mais finalement, quatre femmes se sont imposées à moi. Quatre personnalités croisées au fil des pages et qui m’ont tour à tour émue, interpellée, embarquée dans leur vision toute féminine du monde.
Je voudrais vous les présenter.

Je me suis tout d’abord rappelée Mathilde, la jeune femme mise au placard dans « Les heures souterraines » de Delphine De Vigan. La honte, la solitude, la violence ordinaire vues au travers des yeux d’une femme avec une telle justesse d’écriture que j’en ai encore froid dans le dos.

LHS

J’ai ensuite fouillé ma bibliothèque pour dénicher le « Chéri » de Colette. Léa de Lonval, courtisane rattrapée par son âge et par l’amour, m’y attendait en couverture, sous les traits de Michelle Pfeiffer. Le portrait de cette femme dont l’attitude reste dictée par l’orgueil mais dont le cœur se fissure à force de tristesse et de regrets m’avait bouleversée.

cherie

Puis c’est à la folie de Sophie que j’ai songé. L’héroïne de la « Robe de Mariée » de Pierre Lemaitre. Au delà du polar, la plongée au cœur de la démence de cette jeune femme m’a fascinée et inspirée aussi dans mon écriture

robe_de_mariee

Enfin, comment ne pas vous parler de Naya, héroïne rebelle et fragile, jeune femme en quête d’elle même à la sexualité ambiguë, dont la personnalité m’a habitée pendant presque une année et m’a permise d’écrire mon tout premier roman, « Comme un garçon ».

couv-products-115436

Voilà. J’espère que ces quelques lignes vous auront mis l’eau à la bouche et que vous  profiterez de ce dimanche 8 mars pour vous allonger sur un transat ou un canapé aux côtés de l’une de ces femmes…

article publié le 8 Mars 2015

Suivez-nous :
Pin Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.