page3

virtuadreamer

«   Putain, qu’est-ce que j’en jette… Si ça c’est pas la classe! »
Denis se tenait bien droit, les deux mains accrochées au revers de la veste de son costume pied de poule. Après avoir validé d’un signe de tête la silhouette que lui renvoyait le miroir, il s’approcha et scruta son visage à la recherche d’une éventuelle imperfection. Comme la glace était pigmentée de tâches de rouille, il fût obligé de s’appuyer au lavabo humide et savonneux pour y voir. Il savait qu’il prenait le risque de froisser sa chemise immaculée, mais il n’avait pas le choix. Ses doigts vinrent caresser sa mâchoire lisse et raisonnablement carrée. Le rasage était parfait. Un rasage à la main. Rien de tel pour vous laisser une peau de bébé. Son index balaya sa moustache de gauche à droite. Devait-il la garder? A nouveau il hésitait. Il y avait du pour et du contre. D’un côté elle lui donnait un air provincial qui le vieillissait, d’un autre, elle avait ce pouvoir rassurant et l’avantage de masquer une lèvre supérieure qu’il avait toujours trouvé injustement trop fine, comparée à la sensualité que pouvait dégager son visage.
« Sans compter qu’une femme sur quatre déclare préférer les hommes barbus!», se souvint-il. Il l’avait lu récemment dans un numéro du magazine de Marie

Suivez-nous :
Pin Share