page147

virtuadreamer

27

Il faut dire que les semaines écoulées depuis son retour dans le terminal 2 avaient été jalonnées d’aventures aussi excitantes que lucratives. Dans le désordre, il y avait eu : une tradeuse américaine, un top model italien, une attachée de presse anglaise, Elodie, une jeune mariée en voyage d’affaires…
« N’êtes-vous pas un peu jeune pour vous lier à un seul homme ? » avait plaisanté Denis dès le premier quart d’heure de leur conversation. Ils étaient alors accoudés au bar d’un Starbuck, la jeune Elodie était en train de déverser le contenu de son pot de sirop d’érable sur ses pancakes. Elle le regarda droit dans les yeux, puis haussa les épaules tout en portant son index couvert de jus à la bouche, ce qui d’ailleurs ne manqua pas d’émoustiller Denis. Ce dernier avait choisi d’incarner un professeur d’université d’environ une quarantaine d’années, toujours au tempérament particulièrement provocateur. Afin d’être certain d’être crédible, il avait même poussé le vice jusqu’à recouvrir ses tempes d’une coloration poivre et sel. Une veste en tweed, une paire de lunettes à monture large et trois divorces lui ayant laissé une vision plutôt négative de la vie de couple, complétaient son tableau de professeur blasé. Persuadé qu’elle ne pourrait pas abandonner la conversation tant qu’elle n’aurait pas eu le dernier mot, il avait pour idée de provoquer la jeune femme à coup de phrases cyniques.

Suivez-nous :
Pin Share