page163

virtuadreamer

Elle est d’accord. Je raccroche. On klaxonne derrière moi. C’est Olivier qui attend que je sonne à la grille pour qu’on ouvre. Je baisse la vitre et beugle mon nom tout en appuyant sur le bouton de l’interphone. Après quelques secondes, le boîtier crachote…
« Matthieu qui ? » me demande la fille de l’accueil.

Suivez-nous :
Pin Share