page23

virtuadreamer

Mais comme il est super bon sur le terrain, il n’a pas eu à faire beaucoup d’efforts pour être intégré. A la suite de l’agression, le match vire à la manif ! D’un côté, ma « team », boss en tête de proue, qui arrose le coupable de tous les jurons inimaginables, de l’autre, la LOGOTEC « team » qui, contre tout bon sens, tente de faire valider son but. Au bout de quelques tirades dignes du Moscato show, on sort Arnaud qui boite méchamment et, comme je le redoutais, on me fait entrer sur le terrain. En trottant vers ma position, je tente de me donner du courage. Il ne reste qu’un quart d’heure à jouer et, qui sait, mon engagement en tant que supporter aura peut-être redoré mon blason au sein de l’équipe. Les gars de la LOGOTEC sont remontés comme jamais ! Les nôtres, dont l’arbitre fait partie, en ont aussi gros sur la patate ! Tout le monde se positionne, le coup d’envoi est donné… Face au buteur de l’équipe adverse qui se rue sur moi, je décide de sauver ma jambe plutôt que mon honneur et la première action se termine par un but contre notre camp, but bien valide celui-là ! Le silence qui suit est assourdissant. Le dernier quart d’heure du match ne change plus rien au score final… Nous rejoignons le vestiaire sans un mot. Ils m’en veulent. C’est sûr. D’ailleurs quand, sur le parking, je propose de ramener quelqu’un, tous me disent avoir trouvé une place dans la voiture d’un autre collègue. Je suis sur le point de démarrer lorsque j’aperçois Arnaud qui boite dans mon rétro, si seulement j’avais au moins pu me blesser !

Suivez-nous :
Pin Share