page27

virtuadreamer

Il avait été à deux doigts de le saluer, histoire de lui en mettre plein la vue avec son costard griffé et sa conquête à peine majeure d’un mètre quatre-vingts. Ensuite, il s’était ravisé. Trop risqué. Les gars de la boîte lui en voulaient certainement encore, il valait mieux ne pas trop s’exposer. Pourtant Denis aurait tant aimé leur balancer sa nouvelle vie à la figure. « Regardez ! Regardez-moi ! Est-ce qu’un mec qui ne sait pas négocier arriverait à choper une nana pareille ? Est-ce que je n’ai pas la classe ? Le look d’un business man haut de gamme ? La tchache je m’y connais mec ! Si tu as des doutes regarde un peu qui j’ai réussi à emballer ! ».
L’excitation montant, Denis se trouvait agité de minuscules rictus identiques à ceux que le manque de magnésium occasionne parfois. Mais cela ne le perturbait nullement. Au contraire. Car au fur et à mesure que son personnage prenait vie dans le regard de la femme assise en face de lui, il se sentait devenir celui qu’il lui disait être. « Je suis intelligent, je suis séduisant, je suis fort, je suis le plus fort…». Denis jeta un regard furtif à la glace située derrière le bar. Son allure était parfaite… et la fille était à la hauteur. Il souriait intérieurement en voyant l’air jaloux du serveur qui les observait tout en essuyant ses tasses à café. « C’est sûr qu’avec tes cheveux peroxydés, ton acné et la boucle qui scintille à ton oreille, tu peux toujours aller te rhabiller mon pote ! »
« Et vous que faites-vous dans la vie ?
Elisa réalisa au moment où elle achevait de poser sa question qu’elle

Suivez-nous :
Pin Share