page33

virtuadreamer

vu comme je m’en sors ! ». C’est vrai qu’elle a l’air à l’aise. En tous cas plus que moi face à mes collègues ! Tiens, en parlant du loup…. J’aperçois Laurent et Vincent derrière qui font la queue à trois virages de moi. Ils sont arrivés un peu juste, mais ça aussi ça fait partie du jeu. Plus tu voyages, plus tu la joues cool avec les horaires d’enregistrement. Il n’y a que les voyageurs du dimanche, comme moi, pour arriver deux heures avant au comptoir. Les vrais business man, eux, ne prennent pas les avions: ils les attrapent au vol. Vincent me fait un signe de la main. Du coup, Laurent se retourne et valide ma présence d’un signe de tête aussi viril qu’antipathique. Ce mec se croit vraiment au-dessus du lot. Il ne salue ou ne s’adresse qu’aux personnes qu’il juge dignes de son intérêt. Je me demande quelle tête il ferait s’il savait que j’ai le numéro de portable de sa femme. Ce connard s’est trompé de blouson vendredi dernier en rangeant son smartphone sur le banc de touche. Quand je me suis aperçu qu’il l’avait mis dans le mien, j’en ai profité pour regarder son agenda et jeter un oeil sur ses derniers appels avant de le lui rendre. Lorsque j’ai vu le numéro de sa Linette s’afficher -en vrai elle s’appelle Evelyne, mais comme ce n’est pas très glamour, il est vrai, il l’a rebaptisée Linette- je l’ai immédiatement mémorisé, avec un mélange d’excitation honteuse. A l’époque, je ne savais pas trop pourquoi je le faisais, mais maintenant, j’ai l’étrange sensation de m’être offert un joker en cas de coup dur… Mon portable tremble dans ma poche. C’est un SMS de Carine : « FO KON PARLE !… ».

Suivez-nous :
Pin Share