page35

virtuadreamer

Laurent vient me gratifier d’une bourrade virile dans le dos.
« Alors ! Prêt à aller mettre le feu au Jimmy’s ?
Le Jimmy’s. La boîte de nuit où tous les clients se retrouvent pour faire la fête après la fermeture du salon.
– Un peu mon neveu ! ».
« Mon neveu », quel con, je te jure ! Comme si je ne pouvais pas trouver une expression moins ringarde. Heureusement Laurent ne relève pas et nous rentrons dans l’avion déjà à moitié plein. Bien entendu Laurent et Vincent ont pris des sièges côte à côte près de l’entrée, tandis que le mien se trouve presque au fond de l’appareil. En me faufilant tant bien que mal entre les voyageurs en pleine prise de possession de leur siège et de leur coffre à bagage, j’avise, quelques rangs plus loin, la belle quadra du portique. Lorsque je la dépasse, elle me salue d’un battement de cils auquel, malgré la présence de son conjoint, je me permets de répondre par un sourire encourageant. Je n’avais jusque ici jamais réalisé à quel point l’aéroport pouvait être un endroit propice aux rencontres.

Suivez-nous :
Pin Share