page59

virtuadreamer

11

Clara observait le manège du type.
La fille en face de lui parlait sans s’arrêter. Et, bien qu’il semblât boire ses paroles, Clara avait le sentiment qu’il était en fait en train de guetter autre chose. Elle jeta un oeil à l’allée qui déversait le flot de voyageurs mais n’y vit que des profils sans intérêt. Une famille affublée de jumeaux hystériques, dont la mère sautait d’une poussette à l’autre pour ôter les moustaches de chocolat dont les monstres se maculaient, à peine le nettoyage terminé. Un couple de septuagénaires. Cramponnés l’un à l’autre comme deux branches d’un vieil arbre, Clara les envia. Elle songea au couple qu’ils auraient formés, elle et Thomas. Elle, à soixante-cinq ans -à peu près l’âge qu’elle donnait à la dame au tailleur vert- et Thomas, âgé d’une cinquantaine d’années. Impensable. Elle avait des tas d’amis qui frôlaient la cinquantaine, aucun d’entre eux n’aurait jamais fantasmé sur la petite vieille en tailleur anis. Jamais. Clara ferma les yeux. Lorsqu’elle les rouvrit, ce fut pour surprendre un rictus haineux sur le visage de celui qu’elle avait secrètement baptisé « l’Homme au costume ». Elle n’aurait su dire si cette montée de mépris, visible à l’oeil nu, était liée à la foule environnante ou aux propos de la jeune femme assise en sa compagnie. Son instinct la faisait, cependant, pencher pour la seconde hypothèse. Clara vérifia sa présomption lorsqu’elle le vit balayer la terrasse des yeux.

Suivez-nous :
Pin Share