page64

virtuadreamer

Elisa était hors d’elle. Denis riait intérieurement. Comme beaucoup de femmes, Elisa était encore pleine de cette fougue qui fait croire aux fillettes qu’elles rencontreront un jour le prince charmant et aux femmes qu’elles obtiendront l’égalité des sexes.
– Battez-vous Laurent ! Votre amour n’est plus là, mais votre amour filial, lui, peut vous redonner goût à la vie ! »
Denis avait choisi un scenario un peu mélo, mais qui avait toujours fait ses preuves : celui du père qui attend que son ex-femme lui envoie son fils pour les vacances. Puis, sentant qu’il avait en face de lui un public fan du genre, il avait rajouté à son récit un mariage brisé par un amour d’enfance retrouvé. Certain que l’amour avec un grand A excusait tout auprès de femmes telles qu’Elisa, il s’était attribué les torts exclusifs de la rupture, invoquant la passion pour seule circonstance atténuante. Denis se félicitait une fois de plus des précieux conseils prodigués par Alice, une cinquantenaire rencontrée sur un vol Paris Monaco -oui, il avait fini par l’avoir- dans le confort de sa suite de l’Hôtel de Paris.
« Une femme aime les hommes un peu salauds, mais seulement s’ils le sont pour de bonnes raisons.
– Quel genre de raisons ? avait questionné Denis en la regardant sortir nue de la salle de bain.
Alice avait joint ses mains en signe de supplication, ouvert de grands yeux ronds, puis, tombant à ses genoux avait miaulé la bouche en coeur :

Suivez-nous :
Pin Share