page76

virtuadreamer

13

Denis marchait légèrement devant elle.
Sans jamais lui lâcher la main, il accélérait régulièrement la cadence afin de vérifier si elle tirait en sens inverse, ou si, au contraire, elle se laissait guider sans résistance. Au début, Elisa avait laissé sa main ouverte dans celle de Denis. Mais ce dernier, fermement décidé à l’inciter à montrer davantage d’engagement, plaça ses doigts entre les siens, obligeant ainsi la belle à s’agripper à lui d’une façon qui ne laissait planer aucun doute. Denis tournait parfois la tête vers elle pour lui glisser un clin d’oeil complice auquel elle répondait par un sourire timide. Ils arpentèrent ainsi les couloirs du terminal jusqu’à la sortie la plus proche de la file des taxis. Ce n’est qu’une fois à l’extérieur que Denis se rendit compte qu’il la découvrait pour la première fois à la lueur du jour. Elisa avait le souffle court. Les joues colorées par leur course silencieuse. En pleine lumière, ses cheveux blonds tiraient plutôt sur le roux, des milliers de microscopiques taches de son perçaient sous sa fine couche de maquillage, donnant à son visage un air des plus juvéniles. « Mon dieu qu’elle est belle » songea Denis qui, à ce moment-là, regrettait presque de l’avoir choisie.
Denis avait, au fil des mois, ramené son mode de sélection à un seul et unique critère : la beauté. Cela pouvait sembler quelque peu superficiel, mais c’était un indice très efficace.

Suivez-nous :
Pin Share