lecture été polar

Bookn’Summer #1 : “Les disparues du Festival” de A.Decortes

Parce que, même en dehors des serial-lectures, Booknseries est là pour mettre en avant les talents de l’édition indé, nous avons décidé de faire pour vous
une sélection de romans et de nouvelles de genres variés à dévorer sous le soleil estival !

AUJOURD’HUI DÉCOUVREZ “Les disparues du festival ”

Un roman signé Alain Decortes

   “En tant qu’auteur, j’ai toujours considéré que la qualité de l’intrigue avait priorité sur toutes les autres facettes du talent de l’écrivain. La psychologie, le thème, le style, tout cela devient secondaire si l’histoire est ennuyeuse. Et, si le récit vous tient en haleine, vous serez disposé à toutes les indulgences.”  Stephen King

 

“LE PITCH 

Le rideau va se lever sur le festival de théâtre de Condrieu.La manifestation théâtrale est attendue avec impatience par certains, et décriée par d’autres. Pourquoi Julie, une des comédiennes, a-t-elle disparu ? C’est l’énigme qu’Arnaud cherchera à résoudre en compagnie de Stella, la petite sœur de son ami d’enfance, qu’il n’a pas revue depuis les bancs de l’école. Aidés par un médecin retraité, érudit du passé du village, Arnaud et Stella se mettront sur la piste de Julie. Confrontés à des situations tantôt insolites, tantôt dangereuses, ils rencontreront d’étranges personnages qui livreront peu à peu leurs secrets. Mais la découverte de la vérité peut se révéler parfois très dangereuse. Un voyage dans Condrieu et son passé, authentique ou fictif, Ce savant mélange et les énigmes associées, le tout accompagné d’une belle histoire d’amour, devraient séduire autant les nostalgiques du village d’antan que les adeptes du polar.

 

MAIS POURQUOI L’EMPORTER EN VACANCES CET ÉTÉ ?

Pour voyager encore, virtuellement, certes, mais quels voyages ! Géographique, avec la visite de Condrieu, petit village de la vallée du Rhône ; théâtral, avec l’univers d’un festival de théâtre amateur ; nostalgique, avec la remémoration de ses souvenirs d’écolier ; historique, avec de mystérieux chevaliers. Et pour finir, le voyage policier, énigmatique et mystérieux du polar.

 

 UN ENDROIT IDÉAL OÙ LE LIRE …

 

L’eau risquant d’être très chaude, ce sera l’endroit idéal pour attraper des sueurs froides en lisant Les Disparues du festival. Ainsi le lecteur se trouvera à bonne température pour se baigner lorsque qu’il aura terminé le dernier chapitre. Ah oui, juste une précision : commencer la lecture de bonne heure, car il est difficile de quitter le roman avant la fin de l’histoire. (C’est aussi pourquoi le parasol est obligatoire !)

ET ON L’ACHÈTE OÙ CE ROMAN   ?

“Les Disparues du festival” en version papier 

“Les Disparues du festival ” en version ebook

 

Article publié le 16 Juin

Suivez-nous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *