Rencontre avec notre serial-auteur de la rentrée : Edmondo Pires

Après cette très ( trop !) longue trêve estivale nous sommes ravis de vous présenter l’auteur dont l’excellent polar vous accompagnera à partir du 23 septembre et pendant les 10 semaines de notre publication en épisodes gratuits !( si bien sûr vous êtes inscrit en tant que serial-lecteur ou que vous les rejoignez en cliquant ici )

Notre serial auteur de la rentrée se nomme Edmondo Pires et avec son premier roman, « Ce sera notre petit secret », il a déjà remporté le prix du du Président du jury lors du Prix du polar auto-édité 2016.

Ed2

Alors qui est ce lauréat dont le doux sourire cache de bien sombres histoires ?… Nous vous proposons aujourd’hui de le découvrir !

Bonjour Edmondo ! Premier roman, premier polar, premier prix, première publication sur booknseries … Il semblerait que cette année soit celle des premières fois 🙂 ! Plus sérieusement, peux-tu nous dire comment tu es venu à l’écriture et nous parler de cette folle année 2016 ?
Edmondo Pires :
Bonjour Laure, bonjour à tous les serial lecteurs de Bookn’series. Avant de répondre à ta question, juste un petit mot pour te remercier de m’avoir proposé de devenir serial-auteur. J’ai eu la chance de découvrir le site, son concept très original et sa créatrice passionnée, à l’occasion du Prix du Polar. Je suis ravi d’en être l’invité cet automne.
L’année des premières, oui, voilà qui résume bien l’aventure que ce premier roman m’a permis de vivre depuis sa sortie. On pourrait ajouter à ta liste une première participation au salon du livre de Paris, en mars dernier. Au moment de sa publication, j’étais loin d’imaginer ce joli parcours. Comme tout auteur indépendant, je croyais bien évidemment dans cette histoire, mais j’étais néanmoins très conscient que le polar est le genre le plus publié en France. Par conséquent, parvenir à se faire une petite place est sans doute encore plus difficile. On doit donc profiter de tous les canaux disponibles pour faire sa promo. La création récente de prix littéraires pour les auteurs auto-édités est, de ce point de vue, une excellente opportunité. Ils sont l’occasion de faire lire son œuvre par des personnes qui ne vous connaissent pas. Et c’est ce que nous recherchons en premier lieu. Et si, en plus, il y a un prix au bout…
Pour répondre à ta seconde question, j’aime à penser que ce n’est pas moi qui suis venu à l’écriture, mais l’inverse. J’écris depuis de nombreuses années, essentiellement des nouvelles. La magie des mots a toujours exercé une grande fascination sur moi, en tant qu’auteur mais également comme lecteur. Le goût d’écouter, de raconter ou de lire des histoires nous suit souvent depuis l’enfance. C’est mon cas. Avec l’essor fantastique de l’auto-édition, ces dernières années, j’ai enfin sauté le pas de la publication!

«  Ce sera notre petit secret » nous plonge au milieu d’une galerie de portraits sombres et borderline, tels que l’on peut en croiser dans les polars d’Olivier Marshall ou dans le fameux « Polisse » de Maïwenn. Quelles ont été tes références, tes inspirations, pour les personnages de ce roman ?
EP :
Le travail sur les personnages est certainement celui qui me passionne le plus. J’aime leur apporter de la profondeur, ils vivent littéralement en moi pendant l’écriture, au point de presque devenir réels. Les profils noirs et torturés de ceux d’Olivier Marshall m’ont toujours marqués, tout comme certains héros de Grangé, et bien d’autres issus de polars tels que « Polisse », « Garde à vue » , « Le petit Lieutenant » ou encore certains films de David Fincher. Cependant, mes sources d’inspiration en la matière ne se cantonnent pas à la fiction. Certaines rencontres peuvent également se révéler de précieuses alliées. Ce fut le cas pour ce premier roman. Elles m’ont notamment aider à mieux ancrer les protagonistes dans l’univers où ils évoluent, le Paris d’aujourd’hui. Plus généralement, je suis attiré par les personnalités complexes, les êtres bousculés par la vie et les destins contrariés. Mes personnages sont souvent le reflet de tous ces éléments.

En lisant ton livre, j’ai pensé à une citation de Cocteau qui dit «  Il y a ce qu’on a fait de toi, il y a ce que tu fais de ce qu’on a fait de toi  » Serais-tu d’accord pour dire que le choix d’être ou de ne plus être une victime de son passé est le dilemme qui habite ton personnage principal, Claire ?
EP: Absolument. Claire tente de faire au mieux avec le lourd fardeau que la vie lui a collé sur les épaules dès son enfance. Seule face à cette dure réalité, elle se débat pour essayer d’avancer comme elle le peut, luttant au jour le jour pour ne pas sombrer. Tous ses choix, bons ou mauvais, sont portés vers cet unique objectif. Le choix de son métier, tout d’abord, mais également celui d’abandonner les thérapies classiques, pas assez efficaces à ses yeux, au profit de solutions plus radicales et dangereuses, ou bien encore sa décision de ne rien révéler de son passé à son meilleur ami. A travers le personnage de Claire, j’ai voulu explorer un certain nombre de questions sur le difficile thème de la violence sur mineurs. Que se passe-t-il lorsque tous vos repères d’enfant volent en éclats ? Peut-on se remettre un jour d’un tel traumatisme ? Et quelles sont les alternatives lorsque les remèdes prévus par la société ne fonctionnent pas ? Avant de pouvoir un jour faire de nouveau confiance à quelqu’un, Claire devra trouver ses propres réponses.

Pour finir, un petit pitch, histoire de faire saliver les serial-lecteurs et de donner envie aux amateurs du genre de découvrir ce roman ?
EP : Claire Forestier est un jeune lieutenant de Police judiciaire à Paris. Au sein du 2ème SDJ Louis Blanc, elle fait partie d’un groupe d’investigation dirigé par le commandant Pardieu. Malgré le duo soudé qu’elle forme avec son partenaire Sergio, Claire est une jeune femme solitaire qui, dès qu’elle quitte son costume de flic, compose tant bien que mal avec son désert affectif et les lourds secrets de son passé, dans l’isolement de son petit appartement du 3ème arrondissement. Mais cet équilibre précaire est remis en question lorsque son équipe est chargée d’enquêter sur une agression sordide, en plein cœur de la capitale. Très rapidement, Claire va découvrir que la victime présente un profil et un parcours étrangement similaire au sien. Et si le destin lui offrait là une ultime chance de guérir ses propres plaies ? Un moyen de réussir là où les thérapies, les médicaments et ses propres solutions sulfureuses ont toujours échoués ? Claire va se jeter à corps perdu dans cette nouvelle affaire, entretenant le fol espoir de se sauver elle-même en l’élucidant. Quitte à oublier l’adage selon lequel un chasseur blessé peut lui-même devenir une proie.

Merci beaucoup Edmondo ! 

Alors si vous voulez frissonner aux côtés de Claire, rejoignez vite les heureux serial-lecteurs et recevez chaque semaine , gratuitement, le lien vers votre serial-lecture . L’épisode 1 sera publié le 23 septembre 2016. 

Petit rappel à nos amis bordelais : Edmondo Pires participera à la Soirée Polarn’co organisée par Booknseries et qui aura lieu à Bordeaux le 29 Septembre à la Causeries de Chartrons : Pensez à retenir vos places et votre dîner en compagnie de notre serial-auteur !

 

article publié le 2 Septembre 2016
Propos recueillis par Laure Lapègue

Suivez-nous :
Pin Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.