When TheBooklovers meets Booknseries… rencontre avec Jonathan, blogueur partenaire de notre stand sur le Salon Livre Paris

Nous vous en avions parlé dans l’article annonçant notre participation au SDL2019, le blog thebooklovers sera notre partenaire privilégié, relai de l’actualité des serial-auteurs pendant toute la durée du Salon.

Thebooklovers et Booknseries, c’est une longue histoire, d’amitié, de fidélité, mais aussi une même approche de nos métiers, professionnelle et qualitative. Autant de raisons qui m’ont amenée à vous présenter plus longuement Jonathan,  un blogueur à suivre !

Bonjour Jonathan ! Peux-tu tout d’abord dire aux lecteurs booknseries quand a été créé le blog thebooklovers et ce qui t’a motivé ?

Bonjour Laure !

Alors, l’histoire complète débute en 2014, quand je découvre les blogs littéraires alors que je suis cloué au lit à cause d’un os cassé au niveau du pied. Je me dis que c’est génial et que moi aussi je veux faire ça, surtout que là, j’ai un peu de temps pour lire. J’ai même commencé à faire une première version du blog, mais j’ai fini par abandonner l’idée, me disant que je ne lisais pas assez régulièrement… Enfin, pas vraiment abandonné puisqu’elle est restée dans un petit coin de ma tête. Quelques mois plus tard, je découvre BookTube et j’aimerais bien me lancer, mais, étant très timide, je retourne du côté du blog. Et c’est là que je me dis que, justement, avoir un blog et échanger autour de mes lectures avec d’autres personnes, pourrait me « pousser » à lire plus. Je voulais lire tellement de livres, mais je ne le faisais tout simplement pas. Et je dois dire que le pari est plutôt réussi puisque je suis passé de un à deux livres par an à une trentaine aujourd’hui, et ce grâce au blog. Voir que des gens attendent vraiment mes chroniques et mes articles me motive et je me suis vraiment pris au « jeu ». Même s’il y a des hauts et des bas, on va dire et que j’ai même pensé à arrêter le blog en 2017, j’aime tellement ça que ça me paraît impossible et je suis très fier d’avoir célébré les 3 ans du blog ce 13 février

Donc voilà, je pense avoir répondu à la question de façon directe et précise (bon d’accord, je me suis un peu étalé haha).

Le blog propose plusieurs rendez-vous hebdomadaires, notamment en partenariat avec le blog bookcritics, peux-tu nous les présenter ?

Bien sûr, alors, le rendez-vous principal, pour moi (hormis les chroniques, bien sûr), est le Series Time. J’y tiens beaucoup, tout simplement parce que je l’ai créé et que je l’anime en partenariat avec Bookscritics et Amabooksaddict qui sont devenues deux amies proches grâce à nos blogs respectifs. J’aime énormément les séries et je voulais donc créer un rendez-vous centré autour de ça, à la manière du Top Ten Tuesday (qui propose, chaque mardi, de réaliser un top 10 littéraire sur un thème précis) par exemple. Chaque mercredi, nous avons donc un thème et nous y répondons par des séries (ou des personnages de séries, etc.), la plupart du temps sous forme de top 10, mais pas toujours. Ce rendez-vous fêtera ses 1 an en mars.

Pour mes autres rendez-vous, il s’agit donc du Top Ten Tuesday le mardi et du Flashback Friday Livresque le vendredi, mais je profite de cette interview pour annoncer que je vais arrêter ces deux rendez-vous, car je m’en suis un peu lassé. À la place, je proposerai bientôt des articles musicaux pour vous présenter des albums ou des artistes, ainsi que des « coups d’œil sur » pour mettre un petit coup de projecteur sur des blogs, des chaînes YouTube, des maisons d’édition ou tout un tas d’autres choses.

J’ai aussi décidé de développer un peu ma chaîne BookTube en proposant des choses un peu plus « formatées ». J’ai deux idées en tête, dont une concernant les séries, mais ça prend un peu de temps à mettre en place.

Tu as toujours inclus dans tes lectures l’édition indépendante, peux-tu nous dire pourquoi ?

C’est aussi en 2014 que j’ai découvert l’autoédition, tout simplement parce que j’écrivais un roman et que je me renseignais pour la publication. J’ai trouvé cette option plus qu’intéressante pour tout un tas de raisons, notamment la grande liberté qu’elle propose. En tant que lecteur, je ne considère vraiment pas que les indés soient des « sous auteurs » comme peuvent le penser certains. Bien au contraire en fait.

Pour faire court, j’avoue ne pas vraiment me soucier de savoir si un livre que je souhaite lire est édité ou non, tout ce qui m’importe c’est si l’histoire semble bonne.

Franchement, j’ai déjà lu du très (voir du très, très) bon en autoédition et du très mauvais en édition classique (et vice versa d’ailleurs). Ça ne change donc pas vraiment grand-chose, selon moi.

Après, j’aime soutenir l’autoédition, déjà parce qu’ils sont souvent critiqués (de moins en moins, j’ai l’impression et c’est tant mieux), le plus souvent sans raison valable, juste parce qu’ils ne sont pas édités par un « vrai » éditeur et je dois avouer que je ne comprends pas. Pour moi, ils ont presque plus de mérite que les autres, car l’autoédition n’est pas de tout repos, loin de là. (Et qu’on ne me parle pas des fautes, j’ai déjà vu de nombreuses fautes dans des romans édités chez Hachette ou Pocket, par exemple, et beaucoup moins chez certains indés.)

D’un autre côté, je pense que l’autoédition permet des histoires beaucoup moins formatées et ça, c’est l’un de ses plus gros points fort, pour moi. Par exemple, l’année dernière, alors qu’une grande maison d’édition proposait une grosse promo sur ces ebooks, j’ai été chiné un peu et j’en suis ressorti presque énervé en ayant l’impression de lire le même résumé dix fois de suite alors qu’il s’agissait de romans différents. J’aime la diversité et les histoires originales et je pense que ce genre de choses sont plus faciles à trouver en autoédition.

Je trouve d’ailleurs fort dommage le snobisme de certains concernant les indés car certains de mes plus gros coups de cœur sont issus de l’autoédition. Enfin, tant pis pour eux après tout.

Tu sélectionnes tes lectures dans différents registres, parfois très différents, quels sont tes critères de sélection et quel est ton rythme de lecture ?

Eh bien en fait, j’avoue ne pas vraiment avoir de critère précis. Si une histoire me semble intéressante eh bien c’est parti, je ne m’occupe pas forcément de connaître le genre ou l’édition. J’aime aussi découvrir de nouvelles choses et sortir des sentiers battus. Il y a tellement de styles, de genres ou même d’auteurs différents, pourquoi se contenter d’un seul ? Cela étant, j’ai évidemment des envies, comme tout le monde, donc si j’ai envie de lire de la SF eh bien c’est parti aussi. J’avoue que, à la base, mon genre de prédilection est plutôt l’urban fantasy et le fantastique, mais depuis que j’ai mon blog, justement, je suis allez voir ailleurs et ça fait vraiment du bien. Il y a beaucoup de romans que je n’aurais jamais lu si je n’avais pas créé The Book Lovers et ça aurait été bien dommage, car nombreux sont des coups de cœur.

Mais, pour résumer et pour faire écho à la question précédente,  pas de discrimination chez moi, si l’histoire me donne envie je la lirai, peu importe l’édition, le genre, l’auteur, etc. Pour moi, chaque histoire mérite d’être lue.

Mais attention, ça ne veut pas non plus dire que je lis tout et n’importe quoi, au contraire, mais si ça ne m’attire pas, ça attirera forcément quelqu’un d’autre.

Pour le rythme de lecture, j’essaie de lire au moins un livre par semaine, mais j’avoue avoir beaucoup de mal. Je gère plusieurs projets en même temps et la lecture passe souvent en dernier. J’ai, de plus, subi plusieurs pannes de lectures l’année dernière et je n’arrivais tout simplement plus à lire du tout. Mais j’espère que ça va changer cette année.

2019 vient de commencer, as tu prévu des nouveautés pour ton blog ? De nouveaux  partenariats ?

Alors, j’ai déjà répondu partiellement à cette question tout à l’heure. L’arrêt de deux rendez-vous pour les remplacer par de nouveaux et de petites nouveautés sur ma chaîne Booktube.

Je me suis aussi lancé un petit défi pour me sortir de mes pannes de lecture et pour lire encore un peu plus : lire 40 romans avant le 31 décembre, dont 20 thèmes imposés pour pimenter un peu la chose. Ça avance lentement pour le moment, mais je suis confient quand même haha.

Concernant les partenariats, j’ai déjà ceux en court, même si je les ai beaucoup délaissés, ces derniers temps. Avec la maison d’édition Hélène Jacob, que j’adore et dont il va falloir que je lise beaucoup plus de romans. Mais aussi avec les éditions YBY. J’ai aussi eu des contacts avec une autre maison d’édition que j’adore, donc j’espère que ça va se concrétiser.

Évidemment, il y a aussi mon plus ancien partenaire, qui n’est autre que Book’n Series et avec qui je suis plus qu’heureux de me rendre à Livre Paris ! En dehors du blog, je suis en train de développer mon activité de graphiste indépendant, spécialisé dans les couvertures de romans, justement, donc je communiquerai pas mal là-dessus en 2019 (j’ai déjà réalisé 7 couvertures l’année dernière, pour Aurélie Châteaux-Martin, notamment.).

J’ai aussi un autre gros projet, mais j’y réponds dans la question suivante ;p

Dernière question, un peu indiscrète, j’ai cru voir, lors du Nanowrimo, que tu t’étais lancé un challenge… serais tu en train de passer de l’autre côté du miroir ? J

En effet. Pour tout te dire, ça fait même très longtemps puisque j’écris depuis que je suis ado. D’abord des fanfictions, puis des séries dérivées de mes séries TV préférées (de Charmed, principalement) et évidemment, j’ai fini par écrire des créations originales. J’ai énormément d’idées de romans et tout se met en place lentement, mais sûrement. Pour être honnête, j’aurais déjà dû publier quelque chose depuis longtemps, mais je me mets beaucoup trop de pression de ce côté-là et je finis par me bloquer et abandonner mes projets. J’ai aussi un peu de mal à me construire une routine de travail viable et efficace. D’un autre côté, le fait que je n’ai rien publié encore est aussi une bonne chose. J’aime l’interconnexion et j’ai réussi à relier pas mal de mes projets pour créer un seul et même grand « univers » dans lequel mes différentes histoires prendront place. Ça m’a aussi permis de me rendre compte que certains de mes projets étaient loin d’être originaux et ne méritaient peut-être finalement pas d’être racontés. Pas dans leur format actuel, en tout cas.

Mais maintenant, j’avoue qu’il va falloir que je me motive et que je m’y mette, le développement, c’est bien, mais si c’est pour ne rien écrire à la fin, ça ne sert pas à grand-chose. Dans tous les cas, j’aimerais beaucoup publier quelque chose cette année (ou début de l’année prochaine) et c’est l’un de mes défis (et un de mes rêves) pour 2019.

Maintenant que je le sais, tu peux compter sur moi pour te motiver !

Merci Jonathan pour avoir pris le temps de partager tes projets et  à très très vite à Paris !

Pour tout savoir sur le blog The Booklovers,  suivez Jonathan  sur facebook, twitter, ou instagram , ou , mieux encore, venez le rencontrer sur le STAND BOOKNSERIES !

article publié par le 2 Mars 2019

propos recueillis par Laure Lapègue

Suivez-nous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *